30 décembre 2010

logements itinérants

Recherche, pour un probable livre d'illustrations. Comment on peut vivre, ou ça, et est-il possible de vivre partout? Le territoire des uns, le territoire des autres, le territoire des autres uns, celui des autres autres, et celui des uns uns. Bientôt, des images.

 

…les moutons circulent autour de la maison. Je crois qu’ils ne pensent pas à rentrer à l’intérieur, même quand la porte est ouverte. Il y a plus de moutons que d’hommes ici. J’ai eu des voisins, mais je suis maintenant l’unique habitant du plateau. Les moutons sont là depuis environ cinq ans. Ils ont un gardien qui vient les tondre l’été, mais le reste du temps ils semblent livrés à eux-même. Je pense qu’ils ont été amenés là, mais je ne sais pas trop pourquoi, c’est bizarre, il n’y en avait jamais eu avant, on est pas à la campagne ici, c’est une sorte de zone ou les gens viennent pour se dégourdir les jambes, ni une forêt, ni la campagne, c’est un plateau, sans agriculture: c’est un troupeau de moutons sauvages. Il y a quand même un âne qui les accompagne, qui est très gentil. La plus part du temps, les clôtures électriques sont défoncées: les moutons trouvent toujours comment s’échapper. Je ne sais pas s’ils défoncent la barrière eux-même, en tous cas je ne les ai jamais vus faire… je me demande si ça n’est pas quelqu’un qui fait ça. En ce moment, ils sont occupés à tourner autour d’un massif, ou d’un arbre, tiens pour une fois ils sont à l’intérieur de l’enclos. Je les vois d’ici. Souvent, quand je me promène, j’essaie de les retrouver, je les pistes, parfois j’aperçois un touffe de poils blancs ou des crottes, et si elles sont fraîches.. enfin c’est surtout prétexte de longues promenades. Leur enclos change tout le temps de place, disons que l’enclos se déplace souvent, toutes les semaines, parfois tous les mois. Ca dépend.    Je ne sais pas comment l’enclos se déplace. Souvent, quand des amis me rendent visite, on en parle. Ils me demandent où ils sont, si je les ai vus aujourd’hui, s’ils n’ont pas trop froid, vraiment comme si c’étaient mes moutons. En fait j’ai parfois l’impression que ce sont bien mes moutons.

Posté par labroutille à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur logements itinérants

Nouveau commentaire